Muesli (ou granola) maison


Si y'a une chose dont je ne pourrais me passer, c'est bien mes céréales. Le matin, il me les faut absolument ! Il m'arrive souvent d'en manger le soir en collation ou même au souper lorsque mon frigo est vide et que je suis trop paresseuse pour sortir mes chaudrons. 

Mes céréales, je les préfère avec du lait et une banane en rondelle (un classique!), mais je les aime également avec du yogourt nature, des petits fruits et un peu de sirop d'érable. Dans mes armoires, j'ai toujours un tas de céréales différentes, car j'adore faire des mélanges.La fin de semaine dernière, j'ai décidé de faire un muesli maison avec la panoplie de céréales que j'avais à portée de main. Je vous livre ici les secrets de ma délicieuse recette.

Rendement : 5 tasses
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20-25 minutes

Ingrédients secs

  • 500 ml (2 tasses) de gros flocons d'avoine
  • 250 ml (1 tasse) de millet soufflé
  • 250 ml (1 tasse) de céréales de flocons de son
  • 250 ml (1 tasse) de germe de blé
  • 250 ml (1 tasse) d'amandes entières ou tranchées
  • 250 ml (1 tasse) de fruits séchés (canneberges, raisins, dattes)
  • 15 ml (1 c. à table) de graine de chia*
  • 10 ml (2 c. à thé) de cannelle moulue
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de muscade moulue
*Les graines de chia sont riches en oméga-3. Contrairement aux graines de lin, elles ont l'avantage de ne pas nécessiter de broyage pour en obtenir les bienfaits. On les retrouve dans les épiceries santé et dans la plupart des grands supermarchés. Cliquez ici pour en savoir plus sur la graine de Chia.

Ingrédients liquides
  • 60 ml (1/4 tasse) de miel
  • 30 ml (2 c. à table) d'huile de canola
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) d'essence de vanille
Préparation
  1. Préchauffer le four à 300 F (150 C)
  2. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients secs
  3. Dans un petit bol, mélanger tous les ingrédients liquides
  4. Ajouter les ingrédients liquides aux ingrédients secs et bien mélanger
  5. Étendre le mélange sur une plaque à biscuit et cuire pendant 20 à 25 minutes (remuer à la mi-cuisson)
  6. Laisser refroidir et déguster avec du lait, du yogourt ou nature

L'Aïoli du Plateau


Samedi dernier, j'ai reçu la visite de mes parents adorés. On est allé manger dans un petit resto tout près de chez moi. L'Aïoli, vous connaissez ? Situé à l'intersection de l'avenue Laurier et de la rue St-Hubert sur le Plateau Mont-Royal, cet endroit est tout à fait charmant. Un goût de Provence au coeur de notre belle métropole. Ma mère, qui n'aime pas particulièrement la ville, apprécie cependant ses passages à Montréal lorsqu'il s'agit de découvrir des endroits sympathiques comme celui-ci.

Quand on y est allé, c'était pour le brunch. Aussitôt entrés, on nous a accueillis très chaleureusement. Déjà, on s'y sentait comme chez soi. Pour nous faire patienter en attendant le repas, on nous a servi des petits pains maison, tout chauds, tout mignons, avec une tartinade de fruits également faite sur place. Ensuite, on nous a apporté nos assiettes. Mes parents ont choisi la crêpe salée au jambon et moi, le tartare de saumon. Tous les trois avons adoré notre plat ! Dans leur assiette, mes parents avaient également une belle et délicieuse salade de fruits frais. De mon côté, mon tartare parfumé à la coriandre était absolument exquis, incluant la salade d'endives qui l'accompagnait. J'ai particulièrement aimé la taille des portions qui nous ont été servies, ni trop généreuses, ni trop petites.  

Malheureusement, je suis parfois tête en l'air et moi qui ne sors jamais sans mon téléphone cellulaire, je l'ai pourtant oublié chez moi avant d'aller au resto. C'est pourquoi vous n'avez pas droit à d'alléchantes photos de nos plats dans ce blogue. Je suis sincèrement désolée. Mes parents avaient chacun leur cellulaire avec eux, mais on était bien loin des téléphones intelligents. Je dirais même que j'avais affaire à des téléphones préhistoriques. Je vous le jure ! Quand la seule fonction du cellulaire c'est de téléphoner et qu'il possède encore une antenne, ne pensez surtout pas à prendre des photos ! Je sais, je prends un malin plaisir à me moquer de mes parents, mais sans méchanceté, rassurez-vous, car je les adore ! 

Pour vous rendre à L'Aïoli, c'est un rendez-vous à l'adresse suivante :
825, avenue Laurier est
Montréal QC  H2J 1G2
(Métro Laurier)
Tél. : 514-276-1580

Qui sait... on pourrait s'y croiser, car j'y retournerai très certainement !




Roulade "fancée" de tilapia

Voici une recette toute simple, mais qui a de la gueule dans l'assiette ! (Attention, ne faites pas comme moi et assurez-vous de retirer les cure-dents avant de servir !)



Rendement : 4 personnes
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 12 à 15 minutes

Ingrédients

  • 4 filets de tilapia (environ 150g chacun)
  • 2 tomates épépinées et coupées en petits dés
  • 2 oignons verts hachés finement
  • 2 gousses d'ail hachées finement
  • quelques feuilles d'épinards
  • jus de 1 citron
  • 45 ml (3 c. à soupe) d'huile d'olive
  • sel et poivre
  • vinaigre balsamique
*Vous aurez également besoin de cure-dents.


Préparation
  1. Préchauffer le four à 425 F (220 C)
  2. Dans un bol, mélanger les tomates, les oignons verts, l'ail, le jus de citron et l'huile. Saler et poivrer au goût.
  3. Couvrir chacun des filets de feuilles d'épinards
  4. Verser un peu du mélange de tomates sur le bout de chacun des filets de tilapia puis rouler délicatement. Maintenir les roulades en place à l'aide de cure-dents.
  5. Couvrir une plaque à biscuits de papier d'aluminium et y déposer les roulades de tilapia.
  6. Verser le restant du mélange de tomates sur les roulades et enfourner pour 12 à 15 minutes.
  7. Déposer les roulades dans les assiettes et arroser d'un filet de vinaigre balsamique.

Ma première cueillette de pommes ou comment j'ai mis le feu à ma croustade


Mon baptême de la cueillette de pommes, c'était il y a deux semaines. Je m'en souviendrai longtemps, car... disons que ça c'est plutôt mal terminé : le feu a pris dans mon four,  j'ai dû utiliser mon extincteur de cuisine et l'alarme de feu s'est mise à crier et à réveiller tous les voisins, parce que mon envie folle de faire une croustade aux pommes a 11h du soir a mal tournée.
Et dire que tout avait si bien commencé...


C'est aux Vergers Petit & fils au Mont Saint-Hilaire que j'ai cueilli mes premières pommes à vie ! Moi et mes trois bonnes amies avons même eu droit à un tour de tracteur pour nous amener jusque dans le fin fond des champs où des Empire, des Cortland, des Spartan et des MacIntosh nous attendaient.

Revenue chez moi, j'ai eu envie de cuisiner une bonne croustade aux pommes. Tout se serait très bien déroulé si je n'avais pas eu la brillante idée (vous comprendrez le sarcasme) de mettre ma croustade sous le gril en fin de cuisson.  Je peux vous dire que ça n'a pas été long avant que le feu prenne. Franchement, je pense que si j'avais voulu rendre hommage à mes cheveux blonds, je n'aurais pas pu faire mieux. Dans le top 5 de mes pires bêtises à vie, celle-ci figure sans contredit au premier rang, juste avant la fois où, dans un cours de chimie au secondaire, j'avais mis le feu à du papier brun en voulant essuyer l'eau qui s'était renversée sur une plaque chauffante en marche.

Bref, heureusement personne n'a été blessé et rien de grave n'est arrivé. Je tiens sincèrement à remercier mon père qui tenait fermement à ce que j'aie un extincteur dans ma cuisine "juste au cas où". Je n'aurais jamais cru m'en servir un jour, mais c'est dans des moment comme ça qu'on voit toute l'importante d'avoir un extincteur à portée de main. Merci papa ! 

Deux semaines plus tard, voici ma croustade #2 qui, bien entendu, ne s'est pas fait chauffer la couenne à "broil", comme sa défunte jumelle.



Pistou d'épinards


C'est quoi ça, du pistou ?

Il y a quelques jours, j'ai enrichi mon vocabulaire culinaire par hasard. J'avais en tête de faire des pâtes au pesto, alors je me suis mise à la recherche de recettes sur le web. J'ai été étonnée de voir qu'elles contenaient toutes des noix et du fromage.  Eh oui, je l'avoue, j'ignorais totalement que ces deux ingrédients formaient l'essence même du pesto. Disons simplement que j'ai encore bien des croûtes à manger avant d'avoir une culture gastronomique à tout casser. Peu importe, c'est en fouillant sur internet, à la recherche de pesto sans fromage ni noix, que j'ai découvert le mot pistou. En fait, le pistou, ce n'est rien de plus que des herbes hachées avec de l'huile d'olive et de l'ail. Comme dirait mon père, "on va s'coucher moins niaiseux ce soir".

Voici donc ma recette perso de pistou aux épinards :

Ingrédients

  • 1 sac (171 g/6 oz) d'épinards lavés et essorés
  • 2 gousses d'ail finement hachées
  • 1/3 tasse d'huile d'olive
  • 1/4 tasse de vinaigre balsamique
  • jus de 1/2 citron

Préparation

À l'aide d'un robot culinaire ou d'un mélangeur à main, mixer tous les ingrédients jusqu'à obtention d'une purée grossière.

*Ajoutez-y un filet d'huile d'olive à la surface et le pistou se conservera 1 semaine au frigo.


Qu'est-ce qu'on fait avec du pistou?
  • On peut le servir avec des pâtes (moi je l'ai utilisé pour assaisonner mes penne au thon);
  • On peut l'utiliser dans la préparation de pizzas maison en remplacement de la pâte de tomates; 
  • Il ajoute une touche unique et délicieuse à vos sandwichs;
  • On peut s'en servir pour badigeonner un poisson qu'on met au four;
  • De manière générale, il accompagne très bien les viandes, la volaille et les légumes;
  • Bref... on peut en mettre partout !

Aliment ou produit de santé naturel ?


Lors de ma dernière visite à l'épicerie, je suis tombée sur cette nouveauté de la marque Mott's Frutsation : une compote de pommes enrichie en... calcium ?! Surprenant, n'est-ce pas ? J'ai moi-même fait le saut en lisant l'emballage. En regardant de plus près, j'ai ensuite remarqué qu'on indiquait "Produit de santé naturel".



Ah, les produits de santé naturels... LA nouvelle tendance en marketing alimentaire des 5 dernières années ! Depuis que les Dr Béliveau de ce monde publient des études concernant les effets bénéfiques sur la santé des antioxydants et autres nutriments, que les consommateurs sont plus informés que jamais sur l'alimentation et que l'engouement pour les produits bio et naturels prend de l'ampleur, les compagnies agroalimentaires tentent au maximum de tirer profit de la situation. C'est pourquoi on voit apparaître aujourd’hui plusieurs PSN (produits de santé naturels) dans nos supermarchés. 

Pour une compagnie agroalimentaire, les avantages d'enregistrer un produit en tant que PSNplutôt que de le considérer comme un simple aliment, sont nombreux :

  • Elle bénéficie de l'engouement autour des produits naturels qui ont la réputation d'être meilleurs pour la santé. Pourtant, naturel et santé ne sont pas toujours synonymes, loin de là !
  • Les PSN ne sont pas soumis aux mêmes règlements que les aliments. On peut y ajouter toute sorte d'ingrédients (vitamines, minéraux et bien d'autres) qui ne sont pas permis dans les aliments ou dont la quantité ajoutée est supérieure à la limite permise dans les aliments. De plus, le tableau de valeur nutritive n'est pas obligatoire pour les PSN.
Maintenant, quoi penser du nouveau produit Mott's ? Pour quelqu'un qui consommerait très peu de produits laitiers, cette compote pourrait en partie contribuer à augmenter son apport en calcium, mais elle ne pourrait jamais en constituer la seule et unique source. Dans un premier temps, la quantité de calcium que fournit 1 contenant est plutôt faible, soit 125 mg, tandis que l'apport recommandé pour un adulte de 50  ans et moins est de 1000 mg/jour et pour les plus de 50 ans, 1200 mg/jour. Dans un deuxième temps, contrairement au lait et aux boissons de soya enrichies, le produit ne contient pas de vitamine D, un nutriment essentiel à l'absorption optimale du calcium. De plus, le calcium présent naturellement dans les aliments (produits laitiers, légumes verts, noix et graines, poissons avec les arrêtes, légumineuses, etc.) est toujours mieux absorbé que lorsqu'il est ajouté à un aliment qui n'en contient pas au départ. Et personnellement, ça me paraît plutôt absurde de retrouver sur l'emballage d'une compote de pommes, une posologie tel un médicament :



Les PSN, un sujet d'actualité !

La semaine dernière, Santé Canada a annoncé que les boissons énergisantes, considérées jusqu'à ce jour comme des PSN, seraient maintenant considérées comme des aliments. Bonne nouvelle, puisque la quantité de caféine permise dans ces boissons, ainsi que la présence d'une panoplie d'autres éléments, n'étaient pas contrôlées.  Elles le seront dorénavant avec cette nouvelle mesure. Cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet.


Sur ce, je vous laisse. Un bon yogourt et quelques amandes m'attendent sur le coin de mon bureau ;)

Mini-muffins aux brisures de chocolat


Voici LA recette qui fera plaisir aux tout-petits (et aux plus grands aussi) ! Jamais ils ne devineront le secret bien gardé de ces petites douceurs. Faits à base de germe de blé, ces mini-muffins fournissent une panoplie d'éléments nutritifs (phosphore, zinc, fer, vitamines du groupe B, vitamine E et plusieurs autres), en plus d'être une bonne source de fibres alimentaires. Cela dit, il ne faut tout de même pas en abuser.

(Recette adaptée du blogue Les gourmandises d'Isa)

Rendement : environ 15 mini-muffins
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes

Ingrédients
  • 1 tasse (250 ml) de germe de blé
  • 2 c. à thé de poudre à pâte
  • 1 pincée de sel
  • 4 c. à table (60 ml) de miel
  • 1 carré de chocolat mi-amer Backer's haché finement*
  • 3 c. à table (45 ml) d'huile
  • 2 oeufs
  • 1/4 tasse (60 ml) de lait
*On peut remplacer le chocolat par 1/2 tasse de raisins secs ou de dattes hachées.

Préparation
  1. Préchauffer le four à 350 F (180 C).
  2. Graisser les moules à muffins avec un peu d'huile ou de margarine.
  3. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients jusqu'à ce que le tout soit homogène.
  4. Verser le mélange dans les moules.
  5. Enfourner pour 15 à 20 minutes.
  6. Déguster lorsqu'ils sont encore chauds !

Les épiceries Metro en mode 2.0


Le 29 septembre prochain, soit jeudi de cette semaine, à 19 h 30 précisément, soyez prêt à vivre une toute nouvelle expérience web ! En direct sur votre écran d'ordinateur, vous aurez le plaisir de regarder la première d'une série de trois webémissions, diffusées sur la page Facebook de Metro. Vous ferez alors l'expérience du "Facebook Live", tout nouveau concept de webtélé en direct sur Facebook. 

Les émissions Facebook Live de Metro seront animées par Katherine-Lune Rollet et mettront en vedette un chef cuisinier qui préparera sous vos yeux une délicieuse recette. Au même moment, des blogueurs bouffe, dont moi-même, spécialement choisis par Metro, seront présents sur les lieux du tournage pour vous donner leurs impressions et interagir avec vous sur les médias sociaux (le mot-clic Twitter sera #webtvmetro). Vous aurez également la chance de poser vos questions à l'animatrice et au chef invité.

Au menu ce jeudi 29 septembre : le chef Robert Trottier, de l'émission Tout simplement Clodine, nous préparera un saumon grillé à l'orange et au sésame ! C'est à ne pas manquer !

Les deux autres webémissions auront lieu à la même heure, les jeudi 20 octobre et 24 novembre 2011.

Alors... prêt à vivre l'expérience Facebook Live de Metro ? Rendez-vous sur la page Facebook de Metro et sélectionnez l'onglet "Ma web télé".

À jeudi !


Les Facebook Live de Metro sont commandités par Campbell's.

Canapés du dimanche

On dirait bien que l'été n'a pas envie de s'en aller. C'est fou, ce dimanche, on se serait cru en plein mois de juillet ! Dire que j'étais déjà prête à enfiler mes vêtements d'automne... J'ai dû ressortir mes shorts et mes sandales en cette incroyable journée ensoleillée. 

Évidemment, avec cette chaleur pour le moins exceptionnelle en ce début d'automne, j'ai eu envie de me préparer une petite collation rapide, fraîche et légère. J'ai donc eu l'idée de ces canapés tout à fait délicieux !

Pour les préparer, rien de bien compliqué. Il vous faut :

  • des craquelins de grains entiers (de type Ryvita)
  • du fromage de chèvre (j'ai utilisé le Chèvre des Alpes au poivre)
  • quelques minces tranches de pomme (une délicieuse pomme du Québec, bien sûr !)
  • un peu de miel
  • des pacanes

Vous n'avez ensuite qu'à assembler le tout et déguster.

Vive l'automne!

***NOUVEAUTÉ***
La Nutriblogueuse à maintenant sa page Facebook ! Je vous invite à la visiter et à "l'aimer" !

Mon aventure culinaire à Québec

Pour le grand weekend de la Fête du Travail, j'ai quitté Montréal le temps d'une petite escapade dans le Vieux-Québec et sur l'Île d’Orléans. Accompagnée de mes deux bonnes amies (nutritionnistes et amoureuses de la bouffe, tout comme moi), j'ai pris plaisir à découvrir la beauté et les merveilles gastronomiques de ce petit coin de pays.

Voici 3 de mes "coups de coeur" à Québec et sur l'Île d'Orléans :

Le restaurant VooDoo
575, Grande-Allée Est
Québec

Chaque fois que je vais à Québec, c'est un incontournable. Peu importe ce qu'on choisit sur le menu, c'est toujours délicieux ! Les plats sont variés et présentés de façon très originale (c'était la première fois que je voyais du POP CORN en guise de décoration !). Nous y sommes même allées deux fois, pour le dîner et le souper ! Le service est impeccable, les serveurs sont beaux et l'ambiance est excellente !
Mon entrée du midi : une soupe thaï pleine de saveurs 
Mon incroyable salade de crevettes
Du POP CORN sur ma poitrine de poulet !!

La Chocolaterie de l'Île d'Orléans
150, Chemin du Bout de l'Île
Sainte-Pétronille, I.O.

Cette réputée chocolaterie artisanale, située à Sainte-Pétronille sur l'Île d'Orléans, saura satisfaire tous les amoureux du chocolat comme moi. On y entre et on ne sait plus ou donner de la tête. Moi j'ai opté pour un mélange de perles au chocolat : au sirop d'érable, au pain d'épices et au cidre de glace. Quant à mes amies, elles ont plutôt choisi des "écorces au chocolat" (tuile de chocolat aux amandes), un assortiment de chocolats fourrés et un cornet de crème glacée enrobé de chocolat. Je vous garantie qu'il n'y a eu aucune déception.
Moi devant la chocolaterie avec mes perles au chocolat.



La ferme piscicole Richard Boily
4739, chemin Royal
Sainte-Famille, I.O.

Toujours sur l'Île d'Orléans, cet endroit permet à tous, petits et grands, de pêcher la truite. Pour ma part, c'était une première, car je n'avais jamais pêché de ma vie ! J'ai donc eu le plaisir de déguster une truite mouchetée que j'avais pêchée le jour même. Ça ne pouvait pas être plus frais ni plus délicieux ! 
Moi et ma truite fraîchement pêchée...


... et la voici une fois rendue dans mon assiette.

Et voilà ! Ceci n'était qu'un bref aperçu de mon aventure, mais j'espère tout de même vous avoir donné envie de faire une petite visite à Québec et sur l'Île d'Orléans lors de vos prochaines vacances !

Pizza dépanneur


Beau, bon, pas cher !

Je vous présente ma recette économique de pizza dépanneur. La beauté de cette recette, c'est qu'il est toujours possible de la réaliser même si le frigo est vide. De plus, puisqu'elle se fait à partir d'ingrédients de base peu dispendieux, c'est une recette idéale pour les petits budgets.

Pourquoi l'adopter ? Eh bien simplement parce qu'il s'agit d'un met nutritif qui comprend tous les éléments d'un repas équilibré, soient une source de protéine, des légumes, un produit céréalier et un produit laitier.

Voici comment préparer cette délicieuse pizza en seulement 4 étapes faciles :

Rendement : 5 personnes (5 pizzas)
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes

Ingrédients
  • 5 tranches de pain de grains entiers
  • 1 boîte de 156 ml de pâte de tomate
  • 1 boîte de 540 ml de macédoine de légumes, rincée et égouttée (ou autres légumes que vous avez sous la main)
  • 300 g de jambon cuit (ou de thon en conserve ou de poulet cuit), coupé en petits cubes
  • 150 g de fromage mozzarella partiellement écrémé

Préparation
  1. Préchauffer le four à 400 F (200 C).
  2. Sur une plaque à biscuits couverte d'un papier parchemin, déposer les tranches de pain.
  3. Tartiner les tranches de pain de pâte de tomate, puis garnir chacune d'elles de légumes et de jambon. Couvrir ensuite les pizzas de fromage mozzarella.
  4. Mettre au four pour environ 13 minutes sur la grille du centre. Faire ensuite griller (à "broil") sur la grille du haut pendant 2 minutes.
  5. Savourer !

OIKOS, le nouveau yogourt grec de Danone


Qu'on se le tienne pour dit, le yogourt grec a la cote en 2011 ! Avec sa texture et son goût onctueux, pas surprenant que sa popularité monte en flèche.

Liberté a été l'un des premiers à mettre son yogourt grec sur le marché au Québec. Plusieurs autres compagnies ont par la suite emboîté le pas et il ne serait pas étonnant que d'autres grandes marques de l'industrie fassent de même dans les prochains mois.

Parmi les marques les plus populaires, 3 avaient jusqu'à présent le monopole du yogourt grec : Liberté, Olympic et Choix du Président. À ceux-là s'ajoute maintenant un quatrième joueur : Danone. Yoplait ne vend pas encore de yogourt grec au Canada, mais ça ne saurait tarder puisque le produit est déjà en vente aux États-Unis. C'est à surveiller !!


OIKOS

Oikos est un mot grec qui signifie maison. C'est également le nom que porte le p'tit dernier des yogourts grec, lancé par Danone. On peut le retrouver en gros format de 500 g ou en format pratique de 100 g pour les lunchs.

Tout comme le yogourt grec de Liberté, il en existe plusieurs saveurs : nature, vanille, bleuets, miel et fraises. Par contre, il contient 2 % de matières grasses. Cela reste tout de même très raisonnable. En fait, le format individuel de 100 g ne contient que 100 calories et 1,5 g de lipides (gras). En plus, avec ces 8 g de protéines, cela en fait une collation ou un dessert très nutritif !


J'ai testé celui à saveur de miel. Pour être bien franche avec vous, je n'ai pas vraiment perçu la différence entre lui et son cousin Liberté. J'ai cependant apprécié son goût très doux de miel et sa texture crémeuse absolument divine ! 

À vous maintenant de faire votre choix !

Des pâtes arc-en-ciel !


Voici ma découverte de la semaine : des FARFALLE ARCOBALENO (boucles arc-en-ciel) ! Ce sont des pâtes alimentaires artisanales, importées d’Italie et fabriquées par la Pastificio Marella.

Dénichées à la boucherie La maison du rôti sur l’Avenue du Mont-Royal à Montréal, je n’ai pas pu m’empêcher d'en ramener un sac à la maison. Nul doute que je n'ai pas été déçue une fois les pâtes rendues dans mon assiette, car le look est vraiment spectaculaire ! Et par-dessus tout, elles sont vraiment délicieuses !
Honnêtement, je n’en avais jamais vu des comme ça auparavant. Ce qui est intéressant, c’est qu’aucun colorant artificiel n’a été utilisé pour la fabrication de ces pâtes. En effet, les traits verts, jaunes, violets et orangés ont été obtenus avec les pigments naturellement présents dans les épinards, le curcuma, la betterave et le paprika.
Liste des ingrédients
Alors, si vous passez dans le coin, profitez-en pour vous ramener de ces jolies oeuvres d'art comestibles qui sauront épater toute la galerie et qui en feront jaser plus d'un autour de la table !

Poulet pop corn et sauce à la mangue


Qui ne raffole pas des croquettes de poulet ? Qu'on aime les tremper dans une sauce BBQ, aux prunes, aux cerises ou simplement avec du ketchup, c'est siii bon ! Par contre, la friture amène également son lot de matières grasses et de calories. Vaut donc mieux garder ce petit délice pour les occasions spéciales.

Cela dit, en tant que nutritionniste, je me suis creusé les méninges pour développer une alternative santé aux fameuses croquettes de poulet pané. En m'inspirant de la recette de Bâtonnets de saumon pané de Geneviève O'Gleeman, j'ai développé ma propre recette de Poulet pop corn sans friture. Avec la sauce à la mangue, je vous garantis que ce sera les meilleures croquettes de poulet que vous n'aurez jamais mangées !

Rendement : 4 personnes
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes

Ingrédients

Poulet pop corn:
  • 450 g (1lb) de poitrine de poulet
  • 1/2 tasse (125 ml) de farine (tout usage ou de blé entier)
  • 1 c. à thé (5 ml) de poudre de chili
  • 1/2 c. à thé (2,5 ml) de chacune de ces épices: poudre d'ail, poudre d'oignon, sel et poivre
  • 2 oeufs
  • 3 1/2 tasses (875 ml) de flocons de céréales de riz de type Spécial K
Sauce à la mangue:
  • 2 mangues coupées en morceaux
  • 2 oignons verts hachés finement
  • 1 c. à thé (5 ml) de poudre de chili
  • le jus de 1/2 citron
Préparation
  1. Préchauffer le four à 400 F (200 C) et couvrir de papier parchemin une plaque à biscuits.
  2. Couper les poitrines de poulet en petits cubes.
  3. Dans un bol, mélanger la farine et les épices (poudre de chili, poudre d'ail, poudre d'oignon, sel et poivre).
  4. Dans un second bol, écraser légèrement les flocons de céréales de riz.
  5. Dans un troisième bol, battre les oeufs à l'aide d'une fourchette.
  6. Former les croquettes de poulet en trempant les morceaux de poulet d'abord dans le mélange de farine, ensuite dans les oeufs, puis finalement en les enrobant de céréales.
  7. Déposer les croquettes sur la plaque à biscuits et enfourner pour 15 minutes.
  8. Pendant la cuisson des croquettes, réduire les mangues en purée à l'aide d'un bras mélangeur ou d'un robot culinaire. Ajouter le reste des ingrédients à la purée et bien mélanger.
  9. Tremper le poulet pop corn dans la sauce à la mangue et déguster !


Le moût de pomme Coccinelle, une pétillante découverte !



Hier après-midi, j’ai profité de la belle journée pour me promener sur l’avenue du Mont-Royal et faire les boutiques. Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée au petit marché tout juste devant la station de métro Mont-Royal. Je n’y étais encore jamais allée. Bien sûr, il y avait des fruits et des légumes du Québec, mais c’est plutôt une boisson qui a attiré mon attention. Elle se trouvait dans un contenant qui me rappelait celui d’une bouteille de bière. Par contre, en regardant d’un peu plus près, je me suis aperçue qu’il s’agissait plutôt d’un moût de pomme aux fraises. Eh oui, un jus de pomme et fraise pétillant ! Wow ! Il n’était pas question que je reparte chez moi sans l’une de ces bouteilles.  De plus, c’est un produit 100 % de chez nous. Et que dire de son nom? Coccinelle. C’est tellement mignon que ça ne vous donne qu’une envie… y goûter !

Jus de pomme et fraise pétillant (moût de pomme) Coccinelle, produit par Les Vergers de la Colline

En plus d'être sans sucre ajouté, on peut compter sur les doigts d’une seule main le nombre d’ingrédients qui compose ce délicieux breuvage. On y retrouve principalement du jus de pomme, du jus de fraise et du gaz carbonique (pour l’effervescence). Du sorbate de potassium et des sulfites ont été ajoutés pour la conservation du produit.

Par ces temps encore très chauds et ensoleillés, c’est donc ma « suggestion boisson » de la semaine. Il s’agit également d’une excellente alternative aux boissons gazeuses. De plus, une portion de 175 ml, soit la moitié d'une bouteille, fournit 100 % des besoins en vitamine C. Concernant son prix, vous devrez débourser un peu plus de 4 $ (taxes incluses) pour le format de 350 ml.
Je vous invite à visiter le site web des Vergers de la Colline (www.lesvergersdelacolline.com). Située à Sainte-Cécile de Milton, près de Granby en Montérégie, l'entreprise produit également des cidres et une mistelle de pomme, qui ont d’ailleurs remporté de nombreux prix, et offre toute une gamme de produits du terroir.  

Pavé de saumon en croûte de noix et sauce au chèvre


Ceux qui me connaissent savent que je suis une adepte de poisson, et plus particulièrement de saumon. Je suis constamment à la recherche de nouvelles façons de l'apprêter. J'aime beaucoup ajouter une touche de miel ou de sirop d'érable dans mes sauces ou marinades, mais là, j'avais envie d'explorer quelque chose de complètement nouveau, de complètement salé. En ouvrant mon garde-manger, j'ai découvert un pot de poudre d'amande. C'est de là que m'est venue l'idée du saumon en croûte de noix.

C'est avec beaucoup de plaisir que je vous partager ma nouvelle recette. Vous verrez, le mélange des saveurs de noisette et de chèvre est absolument exquis et en prime, ça donne un look d'enfer dans l'assiette !

Rendement : 4 personnes
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes

Ingrédients
  • 4 pavés (environ 150 g chacun) de saumon surgelés (ou frais)
  • 1/2 tasse (125 ml) de pacanes hachées
  • 1/3 tasse (85 ml) de poudre d'amande
  • 1/2 oignon, haché
  • 1/2 tasse (125 ml) de persil frais haché
  • 4 c. à table (60 ml) de fromage de chèvre*
  • 1/2 tasse (125 ml) de lait
  • Poivre
*J'utilise le fromage de chèvre Chavroux qui contient aussi peu que 14% de matière grasse.

Préparation
  1. Préchauffer le four à 425 F (220 C).
  2. Déposer les pavés de saumon surgelés sur une plaque à biscuits légèrement huilée.
  3. Dans un bol, mélanger les pacanes et la poudre d'amande et déposer le mélange de noix sur les pavés.
  4. Parsemer les pavés d'oignons et de persil.
  5. Mettre au four pour 25 minutes (15 minutes si le saumon est frais).
  6. Pendant ce temps, dans une casserole, faire fondre le fromage à feu moyen avec le lait. Brasser à l'aide d'un fouet jusqu'à l'obtention d'une sauce lisse (environ 5 minutes). Poivrer au goût.
  7. Déposer les pavés dans leur assiette et couvrir de sauce au chèvre.

Mini-pitas à la tartinade de thon, avocat et poivron rouge


Ces petits amuses-gueules sont aussi bons qu'ils en ont l'air !

Rendement : 16 bouchées (demi-pitas)
Temps de préparation : 15 minutes

Ingrédients
  • 8 mini-pitas, coupés en deux
  • thon en conserve, égoutté
  • 1 avocat bien mûr
  • 1/2 poivron rouge, coupé en petits dés
  • 1 oignon vert, tranché finement
  • sel et poivre au goût
Préparation
  1. Dans un bol, mettre en purée l'avocat à l'aide d'une fourchette.
  2. Ajouter le thon, le poivron, l'oignon, le sel et le poivre. Bien mélanger à la fourchette.
  3. Fourrer les demi-pitas avec la tartinade et le tour est joué !
*Cette tartinade est tout aussi bonne à déguster dans un sandwich pour le lunch du midi. Vous en aurez assez pour 2 personnes.

Fudgesicles maison



Youpi, le beau temps se poursuit dans la belle province !


Profitez-en pour préparer une autre de mes fantastiques recettes de friandises glacées : des fudgesicles ! Je vous le dis, y'a rien de mieux qu'un bon fudgesicle maison pour combattre les chaleurs de l'été !

Rendement : 4 fudgesicles
Temps de préparation : 5 minutes
Temps de congélation : 2 heures minimum

Ingrédients
  • 300 g de tofu soyeux dessert nature*
  • 1/3 tasse (80 ml) de sirop d'érable
  • 1/3 tasse (80 ml) de poudre de cacao
  • 1 c. à thé (5 ml) d'essence de vanille
Voici le produit que j'utilise pour la recette :
*Tofu dessert original Sunrise

Préparation
  1. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients à l'aide d'un bras mélangeur, jusqu'à ce que le tout soit homogène
  2. Verser le mélange dans des moules à "popsicle"
  3. Mettre au congélateur pour quelques heures
  4. Déguster par une belle et chaude journée d'été

Parfait irrésistible choco-bananes-fraises


Onctueux, crémeux, velouté... tous les synonymes sont bons pour décrire ce dessert décadent. Prêt en une fraction de seconde, vous prendrez plaisir à savourer sans culpabilité ce régal nutritif !

Et puisque c'est la saison, profitez-en pour faire honneur à nos délicieuses fraises du Québec !


Rendement : 4 portions
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de réfrigération : 1 heure

Ingrédients
  • 1 bloc (349g) de tofu soyeux ferme*
  • 1/3 tasse (80 ml) de poudre de cacao
  • 1/3 tasse (80 ml) de sirop d'érable
  • 1 c. à thé (5 ml) d'essence de vanille
  • 2 bananes mûres à point, coupées en rondelles
  • 6 à 8 fraises tranchées (et 4 fraises entières pour décorer)

*Pour cette recette, j'utilise le tofu de la marque MORI-NU, car il donne un meilleur résultat. On le trouve généralement dans la section "bio" des épiceries et il n'est pas réfrigéré.

Préparation
  1. Dans un bol, réduire en purée le tofu avec la poudre de cacao, le sirop d'érable et l'essence de vanille à l'aide d'un bras mélangeur. Assurez-vous que le mélange soit bien homogène.
  2. Déposer les morceaux de fruits à l'intérieur de 4 coupes à dessert et répartir ensuite le mélange au chocolat dans chacune d'elles. Décorer chaque coupe d'une fraise entière.
  3. Réfrigérer pendant au moins 1 heure (le mélange prendra alors la consistance d'un pouding).
  4. Déguster !

Sauté asiatique pour les "Moi, le tofu, j'veux rien savoir !"


"Moi, le tofu, j'veux rien savoir !" Cette phrase vous est-elle familière ? Peut-être l'avez-vous même déjà prononcée ? Peu importe, mais si vous avez encore de la misère avec ce fameux tofu, c'est peut-être que vous n'avez pas encore trouvé LA recette.

Pour aimer le tofu, il n'y a pas vraiment de secret. Tout est dans la marinade. Si la marinade est bonne, il y a de bonnes chances que vous appréciez le goût du tofu.

J'ai donc décidé de vous partager une recette de sauté asiatique avec ma recette perso de marinade aigre-douce. Je l'ai même testée auprès de collègues et amis et les "Moi, le tofu, j'veux rien savoir !" se sont transformés en "C'est donc ben bon, j'veux ta recette !".

Essayez-la. Vous m'en donnerez des nouvelles !

Rendement : 4 personnes
Temps de préparation : 20 minutes *Faire mariner 8 à 12 heures
Temps de cuisson: 10 minutes

Ingrédients
Pour la marinade :
  • 1/3 tasse (80 ml) de sauce soya
  • 1/3 tasse (80 ml) d'huile végétale
  • 1/4 tasse (60 ml) de sirop d'érable
  • 1 c. à soupe (15 ml) de pâte de tomate
  • 2 gousses d'ail, hachées finement
Pour le sauté :
  • 1 bloc de tofu ferme (454 g) *J'utilise le tofu nature de la marque Unisoya. Vous le retrouverez généralement dans la section des fruits et légumes frais de votre épicerie.
  • 2 poivrons, coupés en lanières
  • 1 oignon, tranché finement
  • 1 c. à thé (5 ml) de fécule de maïs, délayée dans 1 c. à table (15 ml) d'eau
  • graines de sésame (facultatif)
Préparation
Marinade (préparer la veille) :
  1. Rincer et bien essorer le tofu puis, le coupé en petits cubes. *L'essorage est une étape importante puisqu'elle permettra à la marinade de mieux adhérer au tofu. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un linge ou du papier essuie-tout.
  2. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients de la marinade.
  3. Mélanger le tofu et la marinade dans un sac hermétique puis, réfrigérer pendant au moins 8 heures.
Sauté :
  1. Dans un chaudron, faire revenir l'oignon dans un peu d'huile à feu moyen, jusqu'à ce qu'il devienne mou (environ 3 minutes).
  2. Ajouter les poivrons et faire revenir à feu vif pendant 2 minutes. Retirer les légumes du chaudron et réserver dans un bol.
  3. Égoutter le tofu en réservant la marinade puis, dans le chaudron, faire dorer le tofu à feu vif (2 à 3 minutes).
  4. Réduire à feu doux et ajouter les légumes sautés, la marinade et la fécule. Mélanger le tout.
  5. Servir sur du riz ou des nouilles de riz et déguster ce délice avec des baguettes ou à la fourchette !

"Popsicles" santé au yogourt et aux fruits


Voici une gourmandise glacée nutritive, idéale pour les chaudes journées d'été !
(Inspiré d'une recette de Coup de Pouce)


Rendement : 5 à 6 popsicles
Temps de préparation : 5 minutes
Temps de congélation : 4 heures


Ingrédients
  • 250 ml (1 tasse) de yogourt à la vanille
  • 375 ml (1 1/2 tasse) de fruits frais ou surgelés, décongelés (*Ici, j'ai utilisé le mélange de fruits surgelés Saveur des Caraïbes de la marque Irrésistibles de chez Metro)
Préparation
  1. Dans un robot culinaire, mélangez le yogourt et les fruits jusqu'à ce que le tout soit homogène (vous pouvez également utiliser le mélangeur ou le bras mélangeur).
  2. Versez le mélange dans les moules à popscile. *Assurez-vous qu'il n'y ait pas de bulle d'aire à l'intérieur des moules !
  3. Oubliez-les au congélateur durant quelques heures et... dégustez par un bel après-midi chaud et ensoleillé !

S'aimer pour maigrir et non maigrir pour s'aimer


Je ne suis pas amatrice des « succes story » de perte de poids, trop souvent associées à des régimes draconiens et sans fondements, mais celle de Stéphanie Moranville m’a beaucoup touchée. Cette Québécoise dans la trentaine nous raconte son parcours dans son livre « S’aimer pour maigrir et non maigrir pour s’aimer ». Dans ces quelques pages, il n’est pas du tout question de diète miracle, mais bien de l’importance de s’aimer soi-même et d’avoir confiance en soi.
Nombreuses sont les femmes qui désirent perdre du poids dans l’espoir que ça les rendra plus heureuses. Mais si perdre quelques kilos améliore un tant soit peu notre apparence physique, ça ne veut pas dire qu’on sera nécessairement plus heureuse. Et une femme mince qui ne sourie pas, qui n’est pas bien dans sa peau, ce n’est pas attirant. Par contre, prenez une femme souriante, dynamique, avec une belle énergie, elle sera toujours plus belle, peu importe son poids.  Ce qui fait qu’on aime une personne, c’est ce qu’elle dégage, c’est ça joie de vivre, et non le chiffre qu’elle affiche sur la balance.
Bon, je sais très bien que l’apparence a son rôle à jouer dans la façon dont les autres nous perçoivent. Je sais aussi que les médias imposent aujourd’hui une très grande pression sur les femmes et leur image corporelle. Par contre, il faut se battre contre cette pression. Ne laissez jamais vos courbes vous pourrir la vie ! Ce n’est pas facile, je sais, mais il faut arrêter de se scruter à la loupe devant le miroir, cherchant nos moindres défauts. Il faut également fermer le clapet à votre pire ennemie, alias votre petite voix intérieure, qui ne se gêne jamais pour inventer des absurdités à propos de votre apparence. Si vous avez des courbes, eh bien mettez-les en valeur, dites-vous que vous êtes belle, affichez votre plus beau sourire et vous verrez que ça changera votre façon d’être pour le mieux !
Si vous avez décidé de vous prendre en main et de modifier vos habitudes de vie dans le but de perdre du poids, je vous dis Bravo ! Toutefois, sachez que votre corps ne changera pas du jour au lendemain et surtout, fixez-vous des objectifs réalistes. Chaque femme est unique et a une morphologie différente. Certaines ont les épaules et les hanches plus larges, d’autres ont une plus poitrine plus généreuse et des fesses bien garnies. On doit donc accepter que nous ne sommes pas faites sur le même moule et apprendre à s’aimer tel qu’on est. Cependant, soyons honnêtes, ce que je vous dis là n’est pas facile à faire. Même moi, je dois travailler sur mon estime presqu’à chaque jour. Mais apprendre à s’aimer, c’est la meilleur façon de retrouver une pleine confiance en soi et de prendre plaisir à la vie. Si on est trop obsédée par son corps, on ne voit plus le reste et on risque de passer à côté de plein de belles choses.
En terminant, si le fabuleux parcours de Stéphanie Moranville vous intéresse, son livre « S’aimer pour maigrir et non maigrir pour s’aimer » est publié chez BÉLIVEAU éditeur et vous le retrouverez dans la plupart des librairies.
Aujourd’hui, Stéphanie Moranville est une femme qui a pleinement confiance en elle. Elle est maintenant à la tête de Coucounage, une entreprise qui donne des conférences en entreprises sur la conciliation travail/famille (www.coucounage.com).

Quand la cuisine vous fait de l'oeil

Est-ce que ça vous arrive d’être attiré par le frigo comme un aimant, d’avoir l’irrésistible envie de manger du chocolat ou de vous mettre la main dans le sac de chips ? On a tous, je crois, nos petits moments de faiblesse. Par contre, quand la cuisine nous fait de l’œil trop souvent, ça devient moins rigolo. Alors, pour vous aider, j’ai décidé de vous donner mes quelques trucs.
Tout d’abord, si vous avez une telle envie de manger des gâteries, c’est peut-être parce que vous vous en priver trop souvent. Se priver de certains aliments parce qu’ils sont trop gras ou trop caloriques, ce n’est jamais une bonne chose. Si vous avez un goût de chocolat, vaut mieux en manger quelques morceaux plutôt que d’essayer de se convaincre qu’un petit yogourt 0% fera aussi bien l’affaire. Tant que notre palais n’aura pas satisfait le goût tant convoité du cacao, on aura tendance à ouvrir le garde-manger et à prendre des bouchées de tout ce qui nous tombe sous la main, à la recherche de l’aliment désiré. Bien sûr, les gâteries doivent être consommées avec modération, mais s’en permette à l’occasion vous évitera de dévaliser votre frigo ou de vous empiffrer de vos gâteries préférées lorsqu’elles se retrouveront sous vos yeux.
Maintenant, si vous arriver à la maison après le travail et qu’il vous est impossible d’attendre l’heure du souper pour vous mettre quelque chose sous la dent, c’est peut-être qu’il vous manque des protéines au menu. En fait, les protéines agissent un peu comme un coupe-faim. C’est elles qui nous donnent le sentiment d’être rassasié. Qu’on parle de poisson, légumineuses, volaille, viande, noix, tofu et produits laitiers, ce sont là tous des sources de protéines. Pour éviter les fringales, je vous recommande donc d’en avoir à tous les repas. Et à cela, je rajouterais même des collations. Surtout si vous savez que le souper sera plus tard que prévu, ça vous évitera d’arriver à la maison avec un appétit monstre et d’engloutir tout sur votre passage.
Finalement, si vous succomber à l’appel du frigo par habitude plutôt que par faim, c’est peut-être que vous de ne savez plus quoi faire de vos dix doigts. En fait, lorsqu’on est assis devant l’écran d’ordinateur ou que l’on est seul à la maison, on cherche souvent de quoi se changer les idées. Malheureusement, on a parfois le réflexe de trouver refuge dans notre cuisine. Si ça vous arrive, je vous propose de changer d’air en allant prendre une marche à l’extérieur. Non seulement ça vous permettra de penser à autre chose qu’à la nourriture, mais ça fera aussi beaucoup de bien à votre moral. Et s’il pleut ? Qu’à cela ne tienne, allez donc magasiner ! Bon, je l’avoue, c’est un conseil qui s’adresse davantage à la gent féminine, mais n’empêche que ça fonctionne… pour moi du moins.
Alors voilà ! La prochaine fois que votre cuisine tentera de vous séduire, vous saurez comment ne pas succomber à son charme dès le premier regard.

Salade estivale !

Vous l’avez sans doute remarqué, le soleil est bien timide par les temps qui courent. Plutôt que de faire la danse du soleil, j’ai décidé d’attirer le beau temps avec ma salade estivale. Colorée et rafraîchissante, c’est l’entrée parfaite pour recevoir vos convives sur la terrasse !

Rendement : 4 portions
Temps de préparation : 15 minutes

Ingrédients
  • Bébé épinards (environ 1/3 de sac de 170 g)
  • 3 carottes râpées
  • Lychees en conserve (environ ½ boîte de 560 ml), coupés en deux. Conservez le jus !
  • 60 ml (¼ tasse) de raisins secs
  • Noix de Grenoble pour la présentation
  • 30 ml (2 c. à table) d’huile d’olive
  • 15 ml (1 c. à table) de jus de lychee en conserve
  • 5 ml (1 c. thé) de moutarde de Dijon
Préparation
  1. Laisser reposer les raisins secs dans l’eau bouillante pendant 5 minutes pour les ramollir puis, égoutter.
  2. Dans un petit bol, préparer la vinaigrette en mélangeant l’huile, le jus de lychee et la moutarde.
  3. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients avec la vinaigrette.
  4. Servir dans des paniers de tortilla et garnir de noix de Grenoble
Paniers de tortilla : Préchauffer le four à 200°C (400°F ). Badigeonnez d'huile de petites tortillas et saupoudrez-y des épices cajuns et du sel. Dans des moules à muffins, placez les tortillas de sorte à former de petits paniers. Cuir jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés (5 à 10 minutes).

*Vous pouvez utiliser le reste des lychees pour faire une salade fruits. Avec du cantaloup, des kiwis et un peu de jus d’orange, c’est exquis !

Du nouveau pour les papilles, un plaisir à découvrir !

Le week-end dernier, j’ai pris un plaisir fou à cuisiner des aliments que je n’avais jamais cuisinés auparavant, ni même goûtés. En fait, depuis quelques temps, je m’amuse à me lancer des « défis culinaires ». Quand je planifie mes repas de la semaine, j’essaie d’intégrer au moins un ingrédient que je n’ai jamais apprêté moi-même ou que je n’ai jamais mangé. C’est ainsi que j’ai goûté aux sardines pour la première fois de ma vie, que j’ai appris à quel point les moules étaient faciles à cuisiner et que je découvrirai cette semaine le goût des artichauts fraîchement cuits, qui n’aura certainement rien à voir avec celui des artichauts en conserve.

<><><><><><> <><><><><><> <><><><><><>
Mon assiette de moules
<><><><><><> <><><><><><> <><><><><><>
Salade de sardines, poires
 et fenouille
Découvrir de nouveaux aliments, c’est aussi ouvrir son « esprit culinaire ». Je pense que nous devrions tous nous lancer de petits défis gastronomiques, que ce soit pour émoustiller nos papilles ou simplement pour le plaisir de cuisiner quelque chose de nouveau. Je pense également qu’on doit s’ouvrir à la cuisine du monde, que ce soit les aliments d’ailleurs, les mets ethniques ou les mélanges d’épices d’autres continents. En partant à la découverte de nouvelles saveurs, on élargit non seulement nos connaissances alimentaires et culinaires, mais on ajoute aussi de la variété à notre alimentation.

Sur ce, je vous encourage à mettre ne serait-ce qu’un seul aliment méconnu dans votre panier d’épicerie cette semaine, de quoi ajouter un peu de piquant entre vos assiettes de pâté chinois et de spaghetti à la sauce tomate.

Pour un peu d'inspiration ou des trucs culinaires, je vous suggère le site de Ricardo, sur lequel j'ai trouvé des vidéos toutes simples sur comment faire cuire les moules ou comment manger des artichauts.