Ma première cueillette de pommes ou comment j'ai mis le feu à ma croustade


Mon baptême de la cueillette de pommes, c'était il y a deux semaines. Je m'en souviendrai longtemps, car... disons que ça c'est plutôt mal terminé : le feu a pris dans mon four,  j'ai dû utiliser mon extincteur de cuisine et l'alarme de feu s'est mise à crier et à réveiller tous les voisins, parce que mon envie folle de faire une croustade aux pommes a 11h du soir a mal tournée.
Et dire que tout avait si bien commencé...


C'est aux Vergers Petit & fils au Mont Saint-Hilaire que j'ai cueilli mes premières pommes à vie ! Moi et mes trois bonnes amies avons même eu droit à un tour de tracteur pour nous amener jusque dans le fin fond des champs où des Empire, des Cortland, des Spartan et des MacIntosh nous attendaient.

Revenue chez moi, j'ai eu envie de cuisiner une bonne croustade aux pommes. Tout se serait très bien déroulé si je n'avais pas eu la brillante idée (vous comprendrez le sarcasme) de mettre ma croustade sous le gril en fin de cuisson.  Je peux vous dire que ça n'a pas été long avant que le feu prenne. Franchement, je pense que si j'avais voulu rendre hommage à mes cheveux blonds, je n'aurais pas pu faire mieux. Dans le top 5 de mes pires bêtises à vie, celle-ci figure sans contredit au premier rang, juste avant la fois où, dans un cours de chimie au secondaire, j'avais mis le feu à du papier brun en voulant essuyer l'eau qui s'était renversée sur une plaque chauffante en marche.

Bref, heureusement personne n'a été blessé et rien de grave n'est arrivé. Je tiens sincèrement à remercier mon père qui tenait fermement à ce que j'aie un extincteur dans ma cuisine "juste au cas où". Je n'aurais jamais cru m'en servir un jour, mais c'est dans des moment comme ça qu'on voit toute l'importante d'avoir un extincteur à portée de main. Merci papa ! 

Deux semaines plus tard, voici ma croustade #2 qui, bien entendu, ne s'est pas fait chauffer la couenne à "broil", comme sa défunte jumelle.